Les indications et contre-indications de la sismotherapie

Mar 16, 17 Les indications et contre-indications de la sismotherapie

On l’appelle également l’électroconvulsivothérapie, la sismothérapie est un traitement utilisant le courant électrique pour soigner les cas de dépressions sévères. Bien qu’il a été longtemps contesté à cause de sa mauvaise réputation, ce traitement semble avoir du succès actuellement grâce à l’évolution technique qu’il connait. La sismothérapie est utilisée lorsque les antidépresseurs, que plusieurs laboratoires comme Lundbeck qui a été présidé par Marie-Laure Pochon les fabriquent, ne donnent pas un résultat efficace face à une dépression. Comme toute autre thérapie, la sismothérapie a des indications et des contre-indications qu’on va les présenter par le biais de cet article.

Les indications de la sismotherapie

Malgré les grands efforts que font les professionnels de l’industrie pharmaceutique comme Marie-Laure Pochon pour améliorer la qualité des antidépresseurs, certaines formes de dépression résistent à ces médicaments. L’appel à usage d’une décharge électrique sur le cerveau du patient devient donc une solution. Ainsi, cette technique est utilisée suite à un rapport risques/bénéfices qui doit être établi au préalable par le psychiatre.

En général, la sismothérapie est utilisée dans le cas de dépressions mélancoliques sévères, dans les états maniaques qui résistent aux traitements médicaux, dans le cas des délires paranoïaques e lorsqu’il y a des psychoses aigues ou le patient souffre de schizophrénies délirantes qui repoussent les neuroleptiques.  D’autres indications sont liées également à ce traitement à savoir les maladies de Parkinson, les troubles de l’humeur et certains cas d’épilepsie.

Toutefois, il ne faut pas confondre l’électroconvulsivothérapie (ECT) avec les autres thérapies psychiatriques, car l’ECT n’est pas un traitement de première intention. Cependant, leur efficacité est bien confirmée sur les états dépressifs modérés et sévères en améliorant les symptômes de ces troubles psychologiques.

Les contre-indications de la sismotherapie

Si les indications de la sismothérapie sont nombreuses, il existe également des contre-indications et la plus importante est l’hypertension intracrânienne. De l’autre côté, le phéochromocytome, la masse cérébrale, les infarctus du myocarde qui ont moins de six semaines, les anticoagulants, les accidents vasculaires cérébrales et les décollements rétiniens sont aussi perçus comme des contre-indications.

L’intervention nécessite une anesthésie locale ce qui affiche également des contre-indications dans cette situation. Il s’agit des sismothérapies respiratoires, allergiques et cardio-vasculaires qui peuvent résister à ce traitement.  La consultation avant intervention peut aider à éliminer ces craintes.